Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Réunions et manifestations’ Category

Oui, sans surprise… Malgré notre lettre ouverte signée par 370 organisations et collectifs à travers l’Europe (lire ci-joint), malgré cette pétition ayant rassemblé plus de 26000 signatures (vous pouvez encore signer 😉 http://www.gazdeschiste-nonmerci.fr/
L’europe ouvre ses portes au gaz de schiste et ne penche pas pour une réglementation contraignante, tout en reconnaissant pourtant les dangers de cette exploitation !!! On marche sur la tête…
Les collectifs se réunissent ce weekend en coordination nationale à Valence. Des Lozériens seront présents. Si vous désirez venir, n’hésitez pas à nous écrire.
Publicités

Read Full Post »

Le samedi 19 octobre, les Collectifs contre le gaz de schiste de la Drôme, d’Ardèche, de l’Hérault, du Gard et de tout le Sud-Est organisent à Montélimar une grande manifestation contre le gaz et le pérole de schiste, dans le cadre de la journée internationale Global Frackdown, dans un contexte national de remise en cause de la loi interdisant la fracturation hydraulique. Faites passer l’info !
POUR RAPPEL, cette loi votée en juillet 2011 sous la pression des citoyens a conduit à l’abrogation des permis de Montélimar, Villeneuve-de-Berg et Nant et entraîné le rejet de demandes de permis notamment en Drôme. Mais les avocats de Shuepbach Energy ont obtenu son réexamen par le Conseil Constitutionnel qui rendra sa décision le 11 octobre. Si la loi est retoquée, les compagnies gazières rentreront dans leur droit ! Si elle ne l’est pas, leur lobbying continuera auprès des parlementaires et de l’opinion publique en vue de la faire amender.

Quelle que soit la décision du Conseil Constitutionnel, venons en nombre réaffirmer notre refus de toute exploitation du gaz de schiste et montrer notre solidarité avec celles et ceux qui luttent dans le monde contre les hydrocarbures non conventionnels, dont plusieurs représentant(e)s viendront de loin témoigner ce 19 octobre !

Gaz et huile de schiste : ni ici ni ailleurs, ni aujourd’hui, ni demain !

LE 19 OCTOBRE : OÙ, COMMENT, À QUELLE HEURE ?
DÉPART : à 14h de la place de l’Abbé Pierre à Montélimar (= rond-point Saint James). Vous trouverez en pièce jointe le parcours de la manif et le plan des parkings possibles.
COVOITURAGE : rendez-vous sur http://agenda.covoiturage.fr/autre/14047-global-frackdown-2-montelimar
PROGRAMME : derricks mobiles, Schiste 1er, personnalisation de masques, « die-in », grande Marée Noire, prise de parole des délégations étrangères et des collectifs, musiques déambulatoires, Pipi-mobile, tartines et buvette à l’arrivée…

PARTICIPEZ ACTIVEMENT ET INSCRIVEZ-VOUS AU CHOIX POUR…

1 – commander des affiches et les coller aux endroits adéquats de notre région ! Pour avoir des affiches A2 et peut-être des tracts s’il en reste : francois.velliet@orange.fr pour la Drôme, hagi.dou@wanadoo.fr pour l’Ardèche
2 – organiser un bus avec vos amis, collègues ou militants du même secteur ! Contact et plan pour les parkings les mieux adaptés : Alain Volle alainvolle26@gmail.com
3 – préparer des gateaux, que nous vendrons au stand-buvette, pour financer les frais d’affichage et autres ; vous pourrez déposer vos confections avant la manif à l’Espace Saint-Martin, ou bien en début de manif à André, ou bien quand vous arrivez en fin de manif… Essayez de prévenir Alixe Poncelin si vous comptez en amener, Contact Alixe : felixelechat@hotmail.com
4 – aider à tenir des stands ou filer des coups de main d’organisation, pendant la manif : informez Alixe de votre disponibilité : contact Alixe : felixelechat@hotmail.com
5 – participer à l’encadrement de la manif (vous aurez un brassard orange spécial !) : vous serez informé du déroulement en départ de manif par Mireille, inscrivez-vous auprès d’elle : contact Mireille : mireille.bertaux@yahoo.fr
6 – apporter votre mégaphone (si vous ou votre organisation en possède un) pour diffuser tout au long du défilé les slogans (Des fromages ! Pas des forages !) qui seront répétés par la foule. Vous pouvez aussi proposer vos slogans !Contacts : Alain Volle alainvolle26@gmail.com
7 – lancer la marée noire pendant le défilé : contactez Christophe pour les consignes  christophe.ceres@live.fr
et pour vous donner une idée, la première Marée Noire a été lancée à Crest ici (http://stopaugazdeschistevaldedrome.eklablog.com/la-premiere-maree-noire-contre-le-gaz-de-schiste-a100810129)
8 – apporter vos instruments de musique, votre stand ambulant anti-GDS ou venir avec tout son groupe musical ou battucada pour animer tout le défilé dans Montélimar entre 13 h et 16 h, puis à l’arrivée à l’Espace St Martin vers la buvette jusqu’à 18 h ou plus !
Profitez-en pour venir avec vos pancartes spontanées, vos calicots, badges ou banderoles de vos collectifs locaux respectifs, en oubliant les drapeaux de toutes les organisations politiques et syndicales (mais militants de ces organisations solidaires avec cette lutte anti-GDS : gardez vos badges et autocollants !), échanger avec les internationaux qui seront présents ce jour-là de Pologne, Angleterre et autre, et prendre des photos ou films de cet évènement pour diffusion militante et souvenirs de la puissance collective que représente notre mouvement citoyen !
MERCI DE S’INSCRIRE POUR AIDER à la réussite de cet important évènement ! 
NO GAZARAN !

Read Full Post »

Si vous voulez voir directement l’extrait vidéo de France 3 IDF de l’action du 22 septembre c’est par ici :
 
Bon il y a erreur, les copains n’étaient pas là officiellement sous l’égide de Greenpeace, et les images sont celles d’un copain réalisateur qui a fourni gratuitement ses images (et pas des images Greenpeace…).

Read Full Post »

Je ne pense pas du tout que ça soit la lutte finale, enfin j’espère, parce que sinon on l’aura surement perdue…
 
Les pétro-gaziers attaquent tous azimuts !!!
 
Entre autres :
Bientôt la fin de la Loi du 13 juillet (interdisant la fracturation hydraulique), pour anticonstitutionnalité, par Schuepbach dont les permis de Nant (le notre…) et de Villeneuve de Berg ont été abrogés par cette loi (à l’époque, ils avaient simplement fait répondre par leur avocat qu’ils utiliseraient la fracturation hydraulique, juste 4 ligne sur un courrier en guise de « rapport » à présenter… les intentions étaient claires, on savait que la guerre allait commencer…)
Nous aurons la réponse du Conseil Constitutionnel le vendredi 11 octobre.
 
Schuepbach (encore lui) demanderait plus d’1 milliard d’euros à l’Etat français du fait du préjudice subi par l’abrogation des permis de Nant (Aveyron) et Villeneuve-de-Berg (Ardèche), selon une information dévoilée par BIP Enerpresse. 
 
Un autre américain, Hess Oil*, a demandé réparation à la justice française pour le retard de publication des arrêtés de mutation et de prolongation de permis. En fait, ils ont acheté des permis à Toreador, mais comme tout était « gelé » au sujet des gaz de schiste depuis un bon moment, le ministère n’a pas fait les transferts d’autorisation de l’un à l’autre, donc Hess fore en Seine et Marne sans être titulaire des permis… Et ils ont quand même gagné le droit de forer à postériori par le Conseil d’État qui, contre l’avis du rapporteur public, s’appuyant sur le fait que Hess avait investi beaucoup d’argent pour forer ou travailler sur ces permis, il était légitime sur ces permis… donc du moment que vous injectez du pognon dans la machine, vous pouvez faire ce que vous voulez…
Le tribunal administratif encore une fois, aurait fait droit à sa demande, condamnant le ministère de l’Ecologie à une astreinte, de 2.000 euros par jour de retard et par permis, s’il ne procède pas au réexamen des demandes dans le délai imparti.
 
*(qui fore en Seine et Marne pour analyser les couches de Lias, autrement dit, l’étage des pétroles de schiste)
 
Mais ce n’est pas tout !!!
 
Pendant ce temps 2 traités commerciaux « transatlantiques » sont en cours de signature :
L’un entre le Canada et l’Union Européenne (AECG*), sur le point d’aboutir, l’autre entre USA et Union Européenne (TAFTA/TTIP**) devant aboutir en 2015. Un accord similaire existe déjà entre Canada et USA, c’est l’ALENA***.
*((Accord Economique et Commercial Global))
**(Transatlantic Free Trade Agreement / Transatlantic Trade and Investment Partnership)
***(Accord de Libre-Echange Nord-Américain).
 
Et c’est là que ça se corse…
Ces traités permettent aux entreprises d’attaquer les états…
Une compagnie américaine attaque le moratoire contre la fracturation hydraulique décidé au Québec, à qui elle réclame $ 250 millions (!), en vertu de l’ALENA (Accord de Libre-Echange Nord-Américain).

En France, la compagnie canadienne Vermilion, titulaire de titres miniers et qui se vante d’y avoir déjà pratiqué 17 fracturations hydrauliques, dont 2 pour rechercher du pétrole de schiste sur sa concession de Champotran en Seine-et-Marne (77) en 2010, pourra bientôt – si rien n’est fait pour s’y opposer – invoquer l’AECG (Accord Economique et Commercial Global), actuellement en fin de négociations entre le Canada et l’Union européenne, pour attaquer la loi du 13 juillet 2011 qui interdit la fracturation hydraulique en France, et demander réparation à l’Etat…

Ceci sera valable pour n’importe quelle entreprise dans n’importe quel secteur. Les dirigeants européens qui ont donné leur aval à ces négociations le savent !

Les mêmes dispositions sont prévues dans le cadre du TAFTA/TTIP (Transatlantic Free Trade Agreement / Transatlantic Trade and Investment Partnership) dont les négociations entre les Etats-Unis et l’Union européenne viennent – officiellement – de débuter et doivent aboutir en 2015…

Une pétition et des détails ici : http://rqic.alternatives.ca/spip.php?article104

L’accord commercial entre le Canada et l’UE menace les interdictions de la  fracturation hydrauliquehttp://corporateeurope.org/fr/climate-and-energy/2013/05/le-droit-de-dire-non

Ça va faire beaucoup de pognon pour les pétro-gaziers tout ça dites donc… a à moins que le gouvernement, sentant la pression populaire relâchée, ne cède à la pression des industriels ???
Il ne tient qu’à nous…
 
D’autant que la pression vient aussi de l’intérieur… de la part des « élus », ainsi le sénateur Bataille et le député Lenoir vont bientôt rendre leur rapport à l’OPECST (Office Parlementaire d’évaluation des Choix Scientifiques et Technologiques ) un petit rappel datant de la date de remise du pré-rapport http://www.20minutes.fr/economie/1169247-20130606-gaz-schiste-gouvernement-va-t-il-resister-a-pression
Et un autre article d’hier : Le gaz de schiste, une aubaine pour la France en crise ? http://www.jolpress.com/gaz-de-schiste-jean-claude-lenoir-aubaine-pour-la-france-en-crise-article-822108.html
 
 
Heureusement, les Dindons veillent…
Vous avez peut être raté cette action du 22 septembre dernier, pourtant le buzz média a été phénoménal (si si, plus de 8 pages de résultats sur google) et il est possible qu’il y ai eu sur place quelques habitants de votre coin de Lozère…
Juste quelques liens :
L’action des Dindons en Une des titres et en deuxième position dans les reportages au 19/20 de France 3 Ile de France/Paris le 22 septembre !
Normal, il y avait du foot, alors c’était pas possible d’avoir le premier reportage
Aller donc directement à 2 minutes 33 pour voir le reportage. http://www.youtube.com/watch?v=eQ6VdBCyyo4
Un reportage un peu plus court avait été diffusé au 12/13 France 3 région Ile de France, bel exploit quand on sait à quelle heure sont arrivés les journalistes en ce dimanche…
Merci en tout cas à notre caméraman monteur super rapide qui lui était sur place et a donné ses images gratuitement !
Espérons que cette action aussi bien relayée en IDF réveillera encore plus les consciences…
Le 12/13 est visible en podcast ici http://paris-ile-de-france.france3.fr/podcasts-paris-ile-de-france.html
Rubrique 12/13, à la date du 22 septembre.
Bon, je vous raconte pas tout, c’est impossible, trop de choses bougent en ce moment, en Angleterre très fort aussi, il y au aussi une occupation au Canada par des Indiens qui se durcie, plein d’étude en notre faveur sortent, mais on ne nous écoute pas… et puis Total qui s’immisce toujours plus profond dans notre système d’éducation, car la pognon achète TOUT !!!
 
Suite au prochain épisode…
 
EN TOUT CAS, SI VOUS VOULEZ MONTRER UNE NOUVELLE FOIS AUX GOUVERNEMENT ET INDUSTRIELS QUE VOUS NE LAISSEREZ PAS FAIRE, JE VOUS INVITE À VENIR À LA MANIF MONDIALE « GLOBAL FRACKDOWN » SAMEDI 19 OCTOBRE À MONTÉLIMAR !!!
Il est temps de se faire entendre, après il sera trop tard…
 
Et si on était aussi nombreux qu’à Villeneuve de Berg ???
Des infos par là (cliquez sur les lien bleus)
  • Béziers: Journée Internationale contre les GDS: 10:30 a.m. (join)
  • Essonne: n inschistez pas on en veut pas: 2:00 p.m. — 5:00 p.m. (join)
  • Etampes: Global Frackdown 2 – Etampes:  2:00 p.m. — 8:00 p.m. (join)
  • Montélimar: Global Frackdown 2: 2:00 p.m. — 6:00 p.m. (join)
  • Montereau-Fault-Yonne: Journée à Montereau-Fault-Yonne:
    10/9 at 5:00 p.m. — 10: 00 p.m. (join)
  • Paris: Péniche “Stop Schistes”: TBD (join)
  • Saint-Claude: Evénement à Saint-Claude: 10:00 a.m. — 9:00 p.m. (join)
  • Villebéon: Global Frackdown 2 – Villebéon: 5:00 p.m. — 10:00 p.m. (join)

Read Full Post »

Voici un chouette et court (4mn30) petit film de l’occupation de Balcombe au Royaume Uni 😉

Read Full Post »

Si vous avez loupé la manif de Nîmes le 30 août, voici un film de 52mn pour faire comme si vous y étiez 😉
Merci à Thierry pour son travail à nos côtés !!!
 

Read Full Post »

Voici quelques infos sur la manif du 30 août à Nîmes, un grand succès !!! Plus de 1000 personnes en semaine au mois d’août…
 
Vous pourrez lire ici et là qu’il y a eu des « échauffourées » et des « blessées » des arrestations,  faut pas quand même abuser… Vous trouverez à la suite de ce mail un compte rendu d’une personne du collectif Orb Jaur qui explique un peu… en fait de pneus « crevés », il s’agit de pneus dégonflés, les blessées du coté de la police n’ont pas d’arrêt de travail (surement des ongles cassés et des doigts tordus…ou des coup de bâtons qu’ils se donnent entre eux…) malgré leurs protections de robocop (nous on en a pas…) et du coté des manifestants, seul Jean Louis Chopy, le porte parole des Ardéchois (celui qui BLOQUE les camions toujours dans ses discours) a eu une très légère blessure au bras (faite par la police évidemment…). Les arrestations ont été filmées 😉 un petit aperçu dans la dernière vidéo dont je vous donne le lien. On voit tout à fait bien de quel côté sont les bâtons et la violence…
 
Bref, une très chouette manif qui nous donne encore une petite victoire, preuve que la mobilisation paie quand elle est suffisante, faut pas lâcher !!!
 
Les communiqués des élus et collectifs gardéchois à la sortie de la réunion en préfecture : http://www.ustream.tv/recorded/38006335
La réponse du ministre de l’écologie Philippe MARTIN à la manif : « Il n’est pas question de prendre des décisions hâtives et d’autoriser des travaux de recherches. »
L’analyse du maire de Barjac, une figure bien connue, y compris pour sa cantine Bio relatée dans le film « Nos enfants nous accuserons » http://edouardchaulet.blogspot.com.au/2013/08/gaz-de-schistes-les-maires-bien.html
Et la vidéo avec un peu « d’échauffourées » !!! Voir à 11 minutes 50 :  http://www.youtube.com/watch?v=pJtlsf8wayw&feature=youtu.be
Et la prise de parole des élus:
 
Au passage, l’explication de Hervé KEMPF qui vient de quitter le journal le Monde, de la manière dont il a été poussé vers la sortie… quel chouette système avons nous quand même… http://www.reporterre.net/spip.php?article4586

Témoignage

Petit commentaire non exhaustif et personnel d’une manifestante

Manifestation anti-gaz et huile de schiste devant la préfecture de Nîmes, ce vendredi 30 août à 14h, à l’occasion de la remise officielle du rapport de l’expert concernant le Permis du Bassin d’Alès.
La position des manifestants est claire : pas besoin d’explorer puisqu’on ne veut pas d’exploitation.
Présence d’un millier de manifestants (à mon avis) et, soutenus par l’association des maires de France, des maires concernés par le permis. Ce sont ces derniers qui sont officiellement reçus par le préfet à 15 heures, pendant que la foule des manifestants, venus de partout, clame son opposition au projet, sous un soleil de plomb.
Parmi les manifestants, on note la présence de jeunes pacifistes, entre 30 et 50 jeunes gens (à mon avis) venus soutenir la manif, au sortir d’un festival, co-voyageant en camions et fourgons aménagés. Grâce à eux, l’attente de 2 heures sur le parvis de la préfecture est plus légère, agrémentée de musique, danses, acrobaties et jeux pacifiques. Ces jeunes sont gais, porteurs de paix et de joie de vivre, propageant leur tentative de désarmer l’agressivité de notre fonctionnement et d’une histoire (dont ils sont les héritiers) où c’est le plus violent qui gagne.

Certains sont « indignés », d’autres reviennent de Notre Dame des Landes. Tous à la recherche d’autres voies de communication et d’entente pour détourner une civilisation qui va dans le mur, aussi bien écologiquement qu’humainement.

Vers la fin de la manif, après une fausse alerte où les forces de l’ordre font mine de vouloir appeler la fourrière pour les camions garés le long de l’esplanade, derrière la préfecture, une altercation a lieu. Apparemment, elle est filmée par TVLanguedoc (qui dit vouloir la passer sur son site et sur FR3). Des policiers (de la BAC?) se saisissent d’un jeune homme qui « graffe » peut-être avec de l’argile, sur le parvis. Un militant qui trouve que les policiers agissent de façon trop violente envers ce jeune graffeur, se fait frapper par l’un des policiers (a-t-il pu donner son témoignage ?). Ceux-ci emmènent le jeune homme. Sa compagne, apprenant cela, entre dans la préfecture à son tour où elle se « serait » livrée elle aussi à des graffitis (difficile de s’y retrouver dans les rumeurs). Toujours       est-il que la jeune femme se fait elle aussi interpeller, devant son fils de 10 ans, qui reste seul dehors, ses 2 parents étant maintenant retenus par la police. Heureusement, d’autres jeunes, solidaires, se sont occupés de lui.

Les maires sortent de leur entretien et on a du mal à comprendre ce qui c’est joué au sujet du permis, leur compte-rendu étant inaudible. J’en retiens que le préfet se dégage de la prise de décision et fait appel à son ministre. Au sujet des 2 jeunes, le maire de Barjac annonce qu’il a envoyé quelqu’un s’informer…

Une grande partie des manifestants se disperse (vers 17h 30), ceux qui restent demandent la libération du jeune homme et de la jeune femme. On finit par comprendre qu’ils ont été envoyés au commissariat. On se retrouve donc au alentour de 80 personnes au commissariat (proche de la préfecture). Les deux tiers des personnes regroupées là sont des jeunes, qui organisent sur le parking du commissariat des jeux pacifistes, des cercles de paix, ou s’assoient. Le spectacle est amusant, malgré la haie de policiers (dont certains équipés de gilets pare balle) qui se met en place pour défendre l’entrée du bâtiment.

Nous demandons tous la libération des détenus (un troisième détenu aurait été arrêté au faciès), trouvant les motifs d’interpellations vraiment trop ridicules. Les policiers s’embrouillent, parlent d’avocat et de médecin qui doivent arriver, que l’on a d’ailleurs jamais vu, et commencent les « négociations ». Ils acceptent de recevoir 2 militants de l’Ardèche à titre d’interlocuteurs pour négocier les conditions de libération… des « otages » ? (Incroyable, non!)

Ces 2 militants ont-ils raconté ce qu’il s’est passé à l’intérieur, leur version nous intéresserait ?

Les policiers ont donc pris le rôle de preneurs d’otage. Et on en arrive à : « On envisage de libérer la femme si vous sortez du parking ». Les manifestants acceptent plus ou moins rapidement et le cordon de flics se met en marche pour faire comme si c’était eux qui nous expulsaient du parking. Tous les effectifs de police disponibles sont là, en tenue (certains sortent leur matraque) ou en civil (ces derniers étant de loin les plus agressifs, on sent leur envie de frapper, je les entends en parler, leur chef est obligé de les rappeler constamment à l’ordre « on ne frappe pas, reculez, n’avancez pas si vite » et ils répondent « on sait comment faire mal de façon plus vicieuse que de frapper »).

Tout le monde est maintenant repoussé hors de l’enceinte, les barrières refermées, on est sur le trottoir. Le commissariat est à présent encerclé par les manifestants refoulés du parking. Et les négociations prennent un autre thème : « laissez sortir les fonctionnaires, qu’ils puissent aller faire leur boulot ou partir en week-end et on libère la fille ». Non, vraiment c’est trop drôle, la situation s’est inversée ! Ils en arrivent même à devoir escalader la barrière qu’ils ont eux-même bloquée, et on les sent humiliés d’être pris en otage dans leur propre commissariat.

Se rendant peut-être compte du ridicule de la situation, ils relâchent la jeune femme (et on doit alors s’engager à changer de trottoir), puis le jeune homme.

Il n’y a plus d’otages dans le commissariat. On se disperse vers 19h 30.

Y-a-t-il des poursuites pénales engagées contre eux ?

Reste un dernier militant qui déploie contre le mur d’enceinte du commissariat la carte des permis d’exploitation pour l’information de 2 journalistes venus voir ce qu’il se passait et de quelques militants.

 

Où l’on s’aperçoit que dans un pays de plus en plus de non-droit, même la police ne sait plus sur quel pied danser…vive la jeunesse et ses tentatives de déstabilisation de la logique rigide de violence et de la marche au pas d’loi.

 

Read Full Post »

Older Posts »